Unité d’accompagnement social des patients et des proches

 Les principes déontologiques :
– Article 2 du décret n° 91-783 du 1er août 1991« Les assistants de service social exercent des fonctions visant à aider les personnes, les familles ou les groupes connaissant des difficultés sociales, à faciliter leur insertion et à rechercher les causes qui compromettent l’équilibre psychologique, économique ou social de ces populations.
Ils mènent toutes actions susceptibles de prévenir et de remédier à ces difficultés dans le cadre de la politique d’action sanitaire et sociale du ministère dont ils relèvent ».

– Article L 411-3 du code de l’action sociale et des familles et articles 226-13 et 226-14 du Nouveau Code Pénal qui désigne la profession comme soumise à l’obligation du secret professionnel.

Les missions de l’assistante sociale coordinatrice
  •  assiste le directeur dans l’élaboration, la promotion et l’évaluation de la politique sociale en cancérologie,
  • est responsable de l’UASPP et développe un réseau de partenaires,
  • coordonne les démarches d’accès au droit et à l’aide sociale pour les usagers de soins et leurs proches,
  • vient en appui et en expertise aux services sociaux hospitaliers, territoriaux ou autres,
  • s’assure de la transversalité dans le suivi des cas complexes,
  • participe à la mise en œuvre opérationnelle de l’action sociale en cancérologie tout le long du parcours.
Jilliane
Madame Jilliane LAGANOT
Assistante de service social coordinatrice
Espace coordination cancer
Hôpital Clarac
CHU de Martinique
97261 Fort-de-France cedex
Tel : 0596 59 25 52  Portable : 0696 73 51 00
Mail : jilliane.laganot@cancer-martinique.fr

 
Le service social en cancérologie, appelé « socio-oncologie », s’adresse à l’ensemble des usagers de soins avant (prévention, diagnostic précoce,…) pendant (parcours de soins,…) et après la maladie (programme personnalisé de l’après cancer). Il vise à accueillir, écouter, informer et accompagner la personne qui le désire, dans une démarche de résolution de problèmes, pour élaborer, avec elle, des réponses à ses préoccupations, qu’elles soient d’ordre professionnel, personnel, familial.

L’assistante de service social exerce un rôle de médiation entre le patient et ses différents interlocuteurs (sanitaires, médico-sociaux, sociaux,…), et établit des liens avec la ville et l’hôpital. Son rôle d’aide et de conseil se situe à l’interface de la vie privée de la personne et de sa prise en charge, ce qui permet:
– d’appréhender certains problèmes qui échappent aux professionnels de santé,
– de mettre en évidence carences, inadaptations préjudiciables tant à la personne qu’à l’équipe soignante.
– de participer à l’étude des conditions de vie durant la prise en charge, aux politiques de prévention, d’éducation thérapeutique en liaison avec les différents acteurs concernés.