AXE 1 – GOUVERNANCE

Pilote : Guy-Albert RUFIN-DUHAMEL, directeur du GIP PROM

Référent ARS : Dr Patricia BLONDEL,  directrice du pôle médical, conseiller médical du DGARS

DEMOCRATIE SANITAIRE

La lutte contre le cancer à la Martinique s’inscrit dans une démarche forte de démocratie sanitaire. Les acteurs de terrain, les malades, leurs proches, les usagers du système de santé, les professionnels, les institutions publiques, les collectivités territoriales  et les universités sont systématiquement consultés dans le cadre d’un comité régional cancer.

ACTION 1 : créer et animer des communautés dans le but de développer le relations avec les usagers, acteurs, prestataires,…

ACTION 2 : Favoriser le travail en commun entre usagers et soignants au plus près du malade.

ACTION 3 : Permettre aux plus vulnérables de s’impliquer dans les mécanismes de participation aux actions de lutte contre le cancer et garantir ainsi l’effectivité de leurs droits.

ACTION 4 : Structurer et formaliser un programme de travail entre le COPIL et la CRSA.

ACTION 5 : Démocratie participative et dialogue avec les acteurs de la société civile: se doter des outils d’une citoyenneté active face au cancer.

ACTION 6 : Développer la notoriété et l’image de marque de la cancérologie martiniquaise, soigner son e-reputation, mettre en place une plateforme participative en interne (GIP PROM) pour favoriser l’innovation, déployer des dispositifs de knowledge management, ouvrir la plateforme à la communauté externe (usagers, acteurs, prestataire, grand public).

ACTION 7 : Contractualiser avec le GCS SIS MARTINIQUE pour la promotion des outils de « santé connectée ».

ARTICULATION ARS / GIP PROM

La politique publique régionale en matière de lutte contre le cancer repose sur une articulation entre l’agence régionale de santé et le groupement d’intérêt public « Plateforme Régionale d’Oncologie de Martinique ». Le GIP PROM est positionné comme une structure régionale d’appui et d’expertise en cancérologie.

ACTION 8 : Inscrire l’articulation ARS / GIP PROM dans un contrat d’objectifs et de performance

ACTION 9 : Doter le GIP PROM des moyens suffisants pour assurer pleinement son rôle et ses missions

LE COMITE REGIONAL CANCER

Le comité régional cancer est l’instance de concertation en matière de lutte contre le cancer. Il est présidé par le directeur général de l’agence régionale de santé et animé par le GIP PROM.

ACTION 10 : Elaborer et publier une charte de fonctionnement du comité régional cancer (COTER)

ACTION 11 : Etendre la participation au COTER aux institutions locales et à l’université

ACTION 12 : Rendre visible l’action du COTER via le site internet www.cancer-martinique.fr et autres sites partenaires dont celui de l’URML (www.url.org)

INSTANCES TRANSVERSALES A LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS

La structuration et la déclinaison locale et opérationnelle des dispositifs transversaux à la prise en charge des cancers  sont formalisées dans le cadre de chartes régionales publiées par le GIP PROM. A travers ces chartes, les signataires s’engagent à favoriser l’accès aux soins aux usagers concernés dans le respect des critères de qualité.

ACTION 13 : Elaborer une charte régionale portant organisation de la prise en charge des cancers de l’enfant, de l’adolescent et du jeune adulte.

ACTION 14 : Elaborer une charte régionale portant organisation de la prise en charge du sujet âgé en cancérologie

ACTION 15 : Elaborer une charte régionale en faveur de l’onco-fertilité et la préservation de la fertilité

ACTION 16 : Elaborer une charte régionale en faveur de l’onco-sexologie et la préservation de la fonction sexuelle