Registre

martiniqueL’activité d’un registre des cancers de population se définit au sens du Comité National des Registres (CNR) comme « un recueil continu et exhaustif de données nominatives intéressant un ou plusieurs événements (de nouveaux cas de cancer) survenus dans une population géographiquement définie, à des fins de recherche et de santé publique, par une équipe ayant les compétences appropriées » (arrêté du 6 novembre 1995). Un registre des cancers est donc là pour mesurer l’impact du cancer dans une population donnée. Ainsi,  il fournit les éléments nécessaires aux autorités compétentes afin de mettre en place des politiques de santé publique dans le but de faire diminuer la mortalité et dans certain cas l’incidence.

Le Registre des Cancers de la Martinique a été fondé le 1er janvier 1983 sur l’initiative du :

  • Pr Hervé Azaloux et Dr Patrick Escarmant du Centre Hospitalier Universitaire de Fort-de-France, avec le soutien du  Pr Roger Salamon (Faculté de médecine de Bordeaux).
  • La Ligue contre le cancer – Comité Martinique (Dr Eudaric)

Il s’agit d’un registre de population ayant pour objectif l’enregistrement de l’ensemble des données de morbidité des cancers en Martinique et leur exploitation statistique à des fins de recherche épidémiologique, clinique et de planification sanitaire.

Le registre a obtenu en 1987 un financement public national et depuis cette date, il reçoit la qualification de la part du CNR, gage de la qualité du travail entrepris. Le registre de la Martinique est l’un des seuls registres de la zone Caraïbe, avec ceux de Cuba et de Porto Rico, à avoir une activité continue depuis plus de 25 ans. Il a ainsi un rôle essentiel dans la connaissance de l’épidémiologie des cancers dans cette partie du monde.

Le registre est géré par le CHU de Martinique (Pôle de Cancérologie, Hématologie, Urologie, Pathologie). L’AMREC participe au fonctionnement du registre par voie conventionnelle.

Le site de l’AMREC