Onco-gériatrie: le sujet âgé

La fréquence d’un certain nombre de cancers augmente considérablement avec l’âge, à tel point que certains cancers deviennent spécifiquement des cancers des personnes âgées. Le plus bel exemple étant le cancer du côlon et du rectum. Cette maladie survient dans 60% des cas après 80 ans. Un certain nombre de facteurs de cancer s’accumule avec les années, il n’est donc pas surprenant d’observer ces cancers plus fréquemment chez les sujets âgés.

Le rythme de développement du cancer est totalement indépendant de l’âge. Voire le cancer se développe plus rapidement chez les sujets âgés. Il faut savoir qu’à dynamique de cancer équivalente, le retentissement sur l’organisme est plus important chez un sujet âgé qui par ailleurs peut être fragilisé par son vieillissement et surtout par les maladies qui y sont associées. On a donc deux acteurs : le cancer qui évolue et l’état de santé global de la personne.

La prise en charge du cancer chez le sujet âgé (généralement plus de 75 ans) est organisé à la Martinique notamment avec l’existence d’une Unité de Concertation d’Onco-Gériatie (UCOG). Le GIP PROM a également instauré un rapprochement stratégique avec le réseau de gérontologie et le dispositif MAIA Martinique.